La gestion des émotions au quotidien
La gestion des émotions au quotidien

La gestion des émotions au quotidien

La société actuelle ne nous a pas appris à comprendre et à exprimer librement ce que l’on ressent. Montrer ce que l’on ressent, c’est être faible, sensible, vulnérable. Du coup, soit on réagit de manière excessive face à une situation problématique: on s’énerve, on devient violent, agressif … Soit on se tait, on encaisse le coup et on s’enferme dans nos ruminations. Cet article va vous éclairer pour avoir une meilleure gestion des émotions et pourquoi elles se manifestent.

Gestion des émotions

Qu’est ce qu’une émotion ?

Les cinq principales émotions sont:

  • La joie : bonheur, sérénité, gaieté.
  • La tristesse : chagrin, repli sur soi, regret, désespoir.
  • La colère : frustration, énervement, emportement, rage.
  • La peur : crainte, doute, angoisse, inquiétude.
  • Le dégoût : rejet, répugnance, honte.

L’étymologie du mot « émotion » provient du mot français « émouvoir » et du latin « emovere », mettre en mouvement.
Une émotion est un état affectif bref et intense. Les émotions sont traduites par nos mouvements corporels et par les expressions de notre visage. Elles s’extériorisent, c’est pour cela
qu’il est impératif de les libérer spontanément pour ne pas polluer le corps physique et tout le champs énergétique qui est en nous et autours de nous.

Et un sentiment c’est quoi?

C’est une construction mentale déclenchée par les pensées qui peut être beaucoup plus durable. Un sentiment peut être le prolongement d’une émotion (ex : amitié, amour…), ou bien même d’une combinaison d’émotions refoulées et qui n’ont pas pu s’exprimer (par exemple l’angoisse par rapport à la peur, la déception par rapport à la tristesse, la culpabilité par rapport à la colère et la peur…). Comme il s’agit d’une élaboration psychique, un sentiment peut persister en dehors de toute stimulation extérieure et peut perdurer des années s’il est entretenu.

Gestion des émotions

Comment pratiquer la gestion des émotions au quotidien ?

Déjà, il faut comprendre qu’une émotion est une alliée. Elle est là pour nous faire comprendre que quelque chose n’est pas aligné ou n’a pas été réglé.

Les cinq étapes à mettre en place pour une meilleure gestion des émotions:

1. Comprendre le besoin sous – jacent lié à l’émotion

Le besoin recouvre l’ensemble de tout ce qui apparaît « être nécessaire » que cette nécessité soit consciente ou non. Exemple: Le besoin d’amour et d’affection: s’il y a eu privation de ce besoin, cela génère de la tristesse et si elle n’a pas été consolée, reconnue par les parents, alors l’enfant que nous étions peut chercher à tout faire pour obtenir ce qui lui manque, cela engendre un sentiment d’angoisse.

2. Reconnaître les éléments déclencheurs de l’émotion

L’élément déclencheur est à l’origine de l’émotion. « Un déclencheur est ce qui provoque une réaction, qui peut varier d’une fois à l’autre ». Mais il faut distinguer le déclencheur de la cause.
Une situation qui se répète constamment est le déclencheur. Elle réapparaîtra tant que la personne n’aura pas conscientisé la cause, la source qui enclenche la réaction. « L’autre est mon miroir, il me fait prendre conscience de ce que je ne vois pas. »

3. Accueillir avec détachement l’émotion qui se manifeste

Accueillir sans jugement, sans culpabilité, se laisser traverser par ce qui se passe. Le corps sait exactement comment faire, il faut le laisser faire.

4. Libérer l’émotion de manière spontanée

Lorsque vous sentez qu’une émotion remonte à la surface, il est important de la libérer de suite. Il ne faut rien retenir et ne pas se décharger sur les autres! D’où l’importance de se retirer dans un endroit tranquille pour libérer tout ce qui a besoin de remonter à la surface.

5. Reconnaître les croyances qui empêchent la pleine expression des émotions

  •  » Il ne faut pas pleurer, c’est un signe de faiblesse ».
  • « Soit gentil et sage pour que les autres t’apprécient ».
  • « Il faut être obéissant pour être apprécié des autres ».
  • « Je suis un adulte et c’est moi qui ai raison ! »
  • « La vie est difficile, il faut travailler dur pour y arriver ».

Il faut sortir des conditionnements!

Pour conclure sur la gestion des émotions

Tout ce à quoi vous vous focalisez créée votre réalité. Nous sommes des artistes, en choisissant d’être joie, amour, paix… et en libérant systématiquement nos émotions négatives, nous créons une vie plus alignée à nos aspirations profondes. Si nous choisissons de nourrir la peur, le jugement, par l’intermédiaire de nos actes, de nos pensées et des émotions que nous choisissons de réprimer, nous créons une vie en lien avec tout ce cocktail négatif.

Cette article est tiré de ma formation « les clés vers une transformation alignée:

C’est à vous de jouer et de mettre en pratique la gestion des émotions!

Jennifer de La boîte à Jane

Gestion des émotions

Pour aller plus loin

  • Découvrez les offres de formations pour les professionnels et les particuliers

Suivez – moi sur Linkedin!

Linkedin